Les bus électriques Chinois BYD à la conquête du marché européen

Les bus électriques Chinois BYD à la conquête du marché européen

Les bus électriques chinois se sont implantés dans plus de 70 villes européennes à travers 20 pays dont les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la France, l’Espagne et la Suède.

Les futurs moyens de transports européens seront chinois. En effet, BYD, (56ème marque chinoise ayant le plus de valeur selon BrandZ 2019), fabricant de bus électriques chinois se hisse en première position parmi les marques de bus électriques en Europe et possède plus d’un cinquième des parts de marché. 

La gamme de bus électriques produite par l’entreprise chinoise est une réelle solution pour le développement durable, permettant à la marque d’être aujourd’hui présente dans plus de 70 villes en Europe. 

Tout comme le reste du monde, l’Europe essaie de réduire les émissions polluantes dans ses villes et pour y parvenir, le véhicule électrique est une de ses stratégies. Trois bus 100% électriques chinois ont récemment été livrés à Beauvais, Dunkerque et Orléans en France. Ces achats renforcent la conviction française de réduire la pollution sur son territoire. De plus, la France bénéficie d’un système de transports public très développé et est aussi le premier marché de véhicules électriques en Europe. 

“BYD a investi 10 millions d’euros pour la construction d’une seconde usine de bus électriques en Europe”

Début 2014, la RATP, qui est la plus grande entreprise de transports en commun européenne,  s’est engagé avec le plan Bus2025. Cette initiative vise à supprimer tous les bus diesel du réseau francilien et d’introduire à la place des bus 100% électriques. 

Le fabricant bus électriques chinois a de suite saisi cette opportunité et a installé sa première usine en France. Un choix courageux et important comme l’a déclaré Leevon Liyun Tian, Directeur Général de BYD France. De plus, il a ajouté qu’en mars 2017, l’entreprise a investi 10 millions d’euros pour la construction de sa deuxième usine en Europe. Plus encore, les usines seront équipées de centres logistiques pour ses pièces détachées mais aussi de services après-vente. 

“La batterie lithium-phosphate de fer de BYD peut être utilisée pendant 12 à 15 ans”

Le DG France a aussi précisé que BYD est la seule entreprise dans le monde à disposer de la principale technologie de motrice électrique permettant la production de batteries et de machines électriques. Cela lui permet donc de développer et produire de nouvelles voitures à énergie et des bornes de chargements électriques.

La performance des batteries BYD est surprenante. Elles peuvent être utilisées sur une durée de 12 à 15 ans avant d’être remplacées. De plus, un véhicule peut parcourir 250 kilomètres avec une seule charge, réduisant ainsi la pollution atmosphérique et sonore. 

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter

 

Xiaomi se concentre sur la fabrication de composants d’objets connectés (AIoT)

Xiaomi se concentre sur la fabrication de composants d’objets connectés (AIoT)

Pinecone, la filiale de puces de Xiaomi lancée en 2014, sera restructurée à cet effet.

Au fil des années, la Chine a fait de grands efforts pour devenir autonome sur la production de composants électroniques. Xiaomi fait partie de ces entreprises chinoises qui travaillent dur pour atteindre cet objectif. Dans le cadre d’une initiative d’intelligence artificielle (AloT) de 10 milliards de yuan (1,5 milliard de dollars), le géant Chinois du Hardware se lance dans la création d’une nouvelle filiale afin d’atteindre son objectif de devenir une puissante centrale de production de puces électroniques.

Pour parvenir à ses fins, Xiaomi est en train de transformer une partie de sa division chinoise de production de composants Pinecone, en une nouvelle société appelée Dayu (大鱼 qui se traduit par «gros poisson» en mandarin). Dans les plans de Xiaomi, Dayu devra se concentrer sur la recherche et le développement de solutions de puces AloT pour les objets connectés, tels que les haut-parleurs intelligents, tandis que Pinecone continuera de développer des processeurs pour les smartphones.

Xiaomi détiendra 25% du capital de Dayu, les parts restantes seront distribuées aux employés de l’entreprise. La nouvelle branche pourrait bientôt lever des fonds indépendamment, compte tenu de l’intérêt déjà manifesté par certaines entreprises d’investissements.

Les fabricants de smartphones chinois produisent de plus en plus de système sur puce personnalisé (SoC)

“Désormais, les 3 plus grandes entreprises mondiales de smartphones ont toutes mis au point des technologies à puces. Nous devons développer notre propre technologie pour être un des plus puissants fabricants” a annoncé le CEO de Xiaomi, Lei Jun lors d’un événement en février 2017 à Pékin.

Xiaomi founder and CEO Lei Jun (Image credit: Xiaomi)

Les fabricants chinois de smartphones produisent de plus en plus de système à puces personnalisés conçus par logiciels (SoCs) pour différentes tâches, telles que le traitement des images et le décodage vidéo, avec une perspective pour la future 5G et des appareils intelligents de plus en plus interconnectés.

À la fin décembre, Huawei a annoncé que sa plateforme loT HiLink avait connecté 300 millions d’appareils, y compris des haut-parleurs avec intelligence artificielle et des systèmes de véhicules.

Les livraisons mondiales de smartphones ont chuté de 4,1% en 2018

Début 2019, Xiaomi s’est concentré sur une stratégie à deux moteurs de croissance “smartphone + AloT” et a atteint 86,9% d’augmentation du chiffre d’affaires sur le segment loT et produits lifestyle à la même période en 2018. Cela représente le double du segment des smartphones à la même période qui atteint seulement 41,3% de croissance.

Les livraisons mondiales de smartphones ont chuté de 4,1% en 2018, les données de Chine du cabinet d’études IDC confirment ce net ralentissement de la croissance.

Cette décision de se concentrer sur l’AIoT pourrait aider Xiaomi à concurrencer Huawei et Apple en Asie.

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter