Le nombre de marchands équipés d’Alipay a triplé en un an

Le nombre de marchands équipés d’Alipay a triplé en un an

Ronald Palmer, directeur d’Alipay Europe a souligné l’attention constante que l’entreprise porte aux touristes chinois.

Les touristes chinois sont une mine d’or pour les marchands Européens. Comme l’a mentionné Roland Palmer dans une interview accordée à la CNBC, en seulement 1 an, la branche européenne d’Alipay a triplé le nombre de marchands européens équipés d’Alipay.

De plus, Ronald Palmer a en particulier insisté sur l’attention grandissante qu’a l’entreprise pour les touristes chinois. En effet, ces derniers représentent un flux de 150 millions de personnes tous les ans, dont un grand nombre d’entre eux se rendent en Europe.

“Les touristes chinois ont effectués 140 millions de voyages en 2018”

Par ailleurs, la Chinese Tourism Academy a confirmé ces chiffres, en précisant avoir enregistré une hausse annuelle de 13,5% des départs et plus de 120 milliards de dollars (824 milliards de RMB) de dépenses à l’étranger par les touristes chinois. Un réel trésor pour les pays hôtes.

Plus intéressant encore, un rapport conjointement publié par Nielsen et Alipay a révélé que les touristes chinois dépensent en moyenne par personne plus de 3.400 dollars (22.900 RMB) par voyage, et ceux sans compter les coûts liés aux forfaits circuits et aux transports.

“Alipay propose actuellement ses services dans 29 pays européens et 55 pays à l’échelle mondiale.”

Pour les traders européens, il est essentiel d’attirer les touristes chinois. Alipay avait annoncé pour la première fois son entrée en Europe en 2016 en signant des accords avec BNP Paris en France, Barclays au Royaume-Uni, UniCredit en Italie et The Six Group en Suisse. Le nombre de marchands équipés du paiement mobile Alipay a rapidement augmenté de 200 en novembre 2016 à 2.000 en mars 2017.

Aujourd’hui, la plateforme de paiement fournit ses services à 29 pays européens et 55 pays à l’échelle mondiale, avec environ 1 milliard d’utilisateurs actifs.

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter

Top 100 des marques chinoises : AI, E-commerce, New Retail et Social media en tête

Top 100 des marques chinoises : AI, E-commerce, New Retail et Social media en tête

Le classement annuel du Top 100 des marques chinoises ayant le plus de valeur par BrandZ a enfin été dévoilé le 6 mai dernier , Alibaba a été sacré “Entreprise à la plus forte valeur”. Xiaomi, Lenovo, Huawei sont eux aussi en pleine croissance.

Le rapport, conjointement rédigé par WPP et son cabinet d’étude Kantar Millward Brown, montre que malgré les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis et le ralentissement de la croissance économique chinoise. La valeur totale des 100 marques chinoises listées par BrandZ a augmenté de 30%, représentant 889.7 milliards USD.

Cette augmentation annuelle est la plus forte enregistrée depuis le lancement du classement en 2011.

Top 100 most valuable Chinese brands 1-25

Cette croissance a été soutenue par l’expansion des marques sur de nouveaux marchés, tels que les villes chinoises de tiers inférieurs qui ont connu un développement rapide et une hausse du pouvoir d’achat des consommateurs. Croissance également due à l’attitude de plus en plus positive vis-à-vis des marques chinoises présentes sur la scène mondiale.

La technologie

La Technologie est la catégorie qui compte le plus de marques chinoises (11) dans le top 100. Représentant 26% de la valeur totale du classement et dominant avec 6 marques. 

Top 100 most valuable Chinese brands 25-50

Pour la première fois dans son classement annuel, le rapport a couronné Alibaba “Marque à la plus forte valeur en Chine”. Le géant de l’E-commerce basé à Hangzhou a augmenté sa valeur de marque de 59% en un an, atteignant les 141 milliards de USD.

D’autres entreprises High-tech figurant dans le Top 100, telles que Huawei (No.6, 33.2 milliards$), le fabricant de smartphone Xiaomi (No.11, 20.6 milliards$), Lenovo (No.47, 2.9 milliards$), le plus grand fabricant mondial de drone DJI (No.50, 2.8 milliards$), ZTE (No.72, 1.2 milliards$) et l’entreprise de robotique UBTECH (No.85, 910 millions$), se développent aussi très rapidement.

100 chinese brands 51-75

L’industrie du divertissement

13 des 24 catégories ont augmenté en valeur, notamment l’industrie du divertissement qui connaît la plus grande croissance annuelle avec 186%, suivi par l’éducation (57%) et le retail (55%). L’intelligence artificielle, l’e-commerce, le New Retail et la catégorie Réseau Social sont également très performants.

L’étude a inclus 4 nouvelles catégories : le crédit à la consommation, le divertissement, les plateformes lifestyle et les transports. Les marques les plus émergentes sont les plateformes de streaming vidéos iQiyi (No.28, 5.6 milliards$) et Youku (No.31, 5 milliards$), enregistrant une hausse de valeur de respectivement 158% et 136%.

100 chinese brands 76-100

Xiaomi, l’application de réservation de services Meituan (No.13, 19.9 milliards$), l’app de livraison de repas Ele.me (No.24, 7.3 milliards$) et la marque de crédit à la consommation Lufax (No.26, 6.9milliards$) ,spécialisée dans le prêt d’argent entre particuliers, sont les marques aux plus fortes valeurs dans le classement de cette année. Selon BrandZ, leur succès a été possible grâce au mode de vie chinois centré autour de l’utilisation du téléphone mobile, qui permet commodité et facilité au quotidien.  

Enfin, le rapport a révélé comment la digitalisation et la sophistication des consommateurs chinois ont créé des marketplaces de produits et services uniques, disponibles avec une rapidité et des fonctionnalités sans précédent.  

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter

5 marketplaces chinoises dont vous n’avez jamais entendu parler

5 marketplaces chinoises dont vous n’avez jamais entendu parler

Les géants tels que Tmall ou JD.com dominent l’ e-commerce en Chine avec presque 80% de part du marché. Mais hormis ces deux leaders, il existe d’autres plateformes e-commerce (ou marketplaces chinoises) que les marques peuvent exploiter en Chine.

La République Populaire de Chine est le premier marché mondial e-commerce. De nos jours, plus de 40% de la totalité des transactions en ligne se passent en Chine. Une décennie plus tôt, les transactions e-commerce de la Chine comptaient pour seulement 1% parmi le reste du monde. L’e-commerce chinois est bien plus qu’un simple moyen qui garantit de faire des bonnes affaires au quotidien pour les consommateurs. Il est un conducteur essentiel dans le développement économique et social alimentant les changements transformationnels à travers le pays.

Les géants locaux de la Tech comme le Groupe Alibaba, Tencent et JD dominent depuis le début l’écosystème e-commerce, et principalement en Chine continentale. Désormais, ces entreprises se développent aussi à l’étranger.

Alors à part ces gros acteurs, y a t-il d’autres plateformes e-commerce exploitables par les marques internationales en Chine? Voici les 5 marketplaces chinoises en pleine croissance dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler.

Pinduoduo – 拼多多 : Le premier acteur du social-commerce chinois

Pinduoduo est l’application mobile e-commerce qui a connu le développement le plus rapide dans l’histoire de la Chine. L’application a pris la deuxième place du classement des applications shopping les plus utilisées, juste derrière Taobao. Sa force? Le nombre de consommateurs venant des villes de niveau inférieur et de milieu rural : Pinduoduo atteint un taux de pénétration de 21,38% dans les villes de 3ème rang et 35,34% dans les villes de 4ème rang.

La startup basée à Shanghai a réussi à devenir une Licorne en seulement 21 mois, atteignant une valeur brute de marché de 1,5 milliard de dollars, beaucoup plus rapide que ses anciens camarades tels que JD.com et Taobao. La croissance explosive de Pinduoduo est essentiellement due à deux facteurs. Le premier facteur est le nombre important de fonds reçus, tels que ceux venant de Tencent et IDG, qui ont injecté un investissement de 110 millions de dollars en 2016. Le deuxième facteur est la capacité de l’application à s’implémenter dans les plus petites villes.

L’application fonctionne légèrement différemment des autres marketplaces chinoises, elle permet en effet aux utilisateurs de participer à des achats groupés. Plus qu’une simple application mobile de shopping, c’est en réalité une application “social e-commerce” qui utilise un modèle “d’achat de groupe” et s’appuie sur le partage via les réseaux sociaux chinois, plus spécifiquement Wechat avec le mini-program de Pinduoduo.

Secoo - 寺库 : La plateforme e-commerce spécialisée dans le luxe

Malgré les inquiétudes concernant le ralentissement de l’économie chinoise, les consommateurs aisés du pays continuent d’augmenter leurs dépenses en produits de luxe, sur le marché domestique mais aussi à l’étranger. Et l’e-commerce vient d’autant plus renforcer cette tendance.

Parmi les marketplaces, Secoo est un des leader du marché du luxe. Fondé en 2008, Secoo (寺库) est l’un des plus grands sites multi-marques de luxe en B2C. Il fonctionne actuellement en partenariat avec Tencent afin d’optimiser les données de leur 3 millions de clients inscrits.

Secoo est spécialisé dans les vêtements et accessoires de luxe de grandes marques pour hommes et femmes, incluant Burberry, Miu Miu, Hermès, Rolex, Longines et Bulgari. De plus, pour satisfaire le besoin grandissant des consommateurs Chinois d’atteindre un style de vie haut de gamme, la marketplace propose à la vente des voitures de marques tels que Bentley et Porsche, ainsi que des yachts et jets privés.

La popularité de Secoo est partiellement due au fait que la plateforme offre des méthodes de paiement efficace auprès des consommateurs chinois, tel que le portefeuille Wechat (WeChat pay).

Mia.com - 蜜芽 : Une des marketplaces leaders en e-commerce cross-border pour les produits importés Maternité & Bébé

Mia.com – 蜜芽 – anciennement miyabaobei.com – est une marketplace fondée par Liu Nan en 2011, et ayant son siège social à Pékin. C’était à l’origine une boutique sur Taobao mais qui a quitté la plateforme en février 2014 pour se développer dans son propre domaine. Liu Nan a réussi à s’imposer dans un secteur dominé par les géants chinois comme Alibaba et JD.com, en s’adressant à un marché de niche particulier, celui des nouveaux parents.

Vêtements de maternité, lait en poudre pour bébé, couches, Mia.com founit aux parents tout ce dont ils ont besoin, des produits de bébés aux jouets.

En ouvrant cette niche des produits importés pour bébés, la marketplace chinoise a très rapidement atteint le statut de Licorne avec une valeur d’1 milliard de dollars en moins de 4 ans. Selon les chiffres du site officiel, 1300 marques coopérent avec Mia.com et les utilisateurs dépassent les 30 millions. Sur la plateforme, 70% des produits sont importés de pays étrangers. En 2016, Mia.com se classait parmi les premières marketplaces cross-border sur la catégorie de produits Bébé.

Kaola.com - 考拉网 : La plus grande marketplace B2C e-commerce cross-border de produits importés en Chine

Lancée en 2015, NetEase’s Kaola est la plus grande marketplace e-commerce cross-border de produits importés au détail en Chine, avec une part de marché de 26% en 2018. NetEase’s Kaola est actuellement en collaboration avec plus de 5.000 marques de 80 pays différents proposant vêtements, produits de maternité et soins bébé, appareils ménagers, soins hygiéniques, santé et bien d’autres catégories de produits.

Le business model de Kaola.com permet l’achat direct auprès des marques, ou bien de passer par le biais de marchands tiers présents sur la plateforme. En 2016, la marketplace se classait première marketplace cross-border de produits importés. L’avantage concurrentiel de Kaola réside dans son modèle unique qui établit de fortes relations avec les marques internationales. La marketplace achète en effet directement leur produit, contournant les intermédiaires et les distributeurs locaux pour réduire ses coûts, un gros avantage pour le consommateur final.

De plus, Kaola fournit une solution unique aux marchands étrangers pour leur permettre d’entrer plus facilement en Chine : soutien marketing et logistique.

Juanpi.com - 卷皮网 : La marketplace spécialiste des produits discounts

Lancée en 2012 à Wuhan, Juanpi.com – 卷皮网 est la première marketplace qui se concentre sur la vente de produits en réduction en Chine. Par son unique modèle de discount, Juanpi.com est devenu l’une des plus grandes marketplaces non cotées en Chine. Entre 2016 et 2017, le nombre d’utilisateurs de la plateforme a dépassé les 100 millions et 80% sont des femmes. Sur Juanpi.com, le prix réduit est la raison principale qui attire les consommateurs, avec un prix moyen aux alentours de 100 yuan et 50% des produits provenants de petites et moyennes marques.

En 2015, Juanpi atteint une valeur marchande brute de plusieurs milliards de yuan et une base de clients d’environ 100 million grâce à l’application mobile (80% du trafic) et le site internet.

En avril 2016, Juanpi a finalisé le financement de sa série C avec un investissement total de 600 millions de yuan de la part de Tiantu Capital, CMB International et  Zhejiang Jinkong.

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter

Chine: la tendance du maquillage pour homme

Chine: la tendance du maquillage pour homme

À la rencontre de Li Jiaqi, plus connu sous le nom de “Lipstick Brother”

L’industrie de la beauté masculine est en pleine explosion en Chine, avec 166 milliard de dollars de revenu attendu d’ici 2022. La beauté masculine est déjà une tendance dans l’industrie du e-commerce et notamment sur les canaux de marketing d’influence.

Les ventes de produits de beauté pour homme ont augmenté de 140% au cours de l’année passée. Le maquillage masculin représente 89% des ventes de produits de beauté, avec en top 3 des produits les plus populaires : le fond de teint, l’eyeliner et le correcteur. Parallèlement à la quête d’un look professionnel, l’augmentation des ventes de produits cosmétique et de santé sont aussi dues aux pressions ressenties par les hommes nés après les années 90, liées au travail et aux études.

Par conséquent, le stéréotype de l’homme chinois et la conception de la masculinité ont aussi radicalement changé. Si dans la filmographie chinoise, la figure masculine était autrefois représentée par des héros physiquement imposants et très patriotiques, de nos jours les séries télévisées préfèrent montrer des protagonistes androgynes, beaux et professionnellement épanouis.

@Alizila

En Chine, la personne la plus célèbre qui vend des rouges à lèvres en ligne n’est pas une femme mais un homme. Faisons connaissance avec Li Jiaqi 李佳奇, plus connu sous le nom de “Lipstick Brother” (Frère au rouge à lèvres).

Aujourd’hui, Li Jiaqi est une célébrité du web, appelé KOL (Key opinion leader), et le numéro 1 des vendeurs de rouge à lèvres en ligne. Il a même mis au défi Jack Ma, président du Groupe Alibaba, pour voir qui vendraient le plus de rouge à lèvres pendant une vidéo live-streaming. Et bien sûr, Li Jiaqi a remporté le challenge.

@Alizila

Comme l’a confié Li Jiaqi sur Alizila, quand il “venait de commencer le live-streaming, il y a eu beaucoup de retours négatifs, questionnant le fait qu’un homme se maquille. Mais récemment, quand je suis en direct, beaucoup de personnes disent que je suis devenu plus joli, sophistiqué et bel homme.”

Dans son monde, l’opinion publique a accepté le port du maquillage pour les hommes.

@Alizila

Cependant, le maquillage pour homme n’est pas étranger à la culture traditionnelle chinoise. Le focus sur la beauté masculine n’est pas un phénomène entièrement nouveau en Chine. L’utilisation de produits cosmétiques remonte à la dynastie des Han (206 av. J.C – 220 apr. J.C), où il était coutume pour les hommes de haut rang d’appliquer de la poudre, faite à base de riz et d’huile, sur leur cou pour couvrir les rides et paraître plus jeune.

De nos jours, avec les tendances japonaises et sud-coréennes, une nouvelle génération de jeunes hommes chinois se préoccupant beaucoup plus de leurs apparences, a amené le marché des cosmétiques pour homme à se développer rapidement..  

D’après Alibaba, le nombre total d’hommes chinois achetant des produits de soins personnels, progresse plus rapidement que celui des femmes (31% de croissance en 2018 contre 29%, respectivement.) La valeur totale des soins personnels achetés par les hommes sur Tmall est en hausse rapide toutes catégories confondues – même celle du maquillage (voir les graphiques de cet article)

@Alizila

Sur Tmall, les achats de maquillage par les hommes ont doublé sur l’année 2018, et ces derniers sont activement à la recherche de marques premium. Et s’il y a des produits conçus spécialement pour les hommes, alors les consommateurs masculins chinois les veulent à tout prix.

Comme tous les autres Millennials (génération Y), Li Jiaqi s’applique du fond de teint et se dessine les sourcils avant de sortir. Et il n’est pas le seul à le faire.

@Alizila

“Il y a vraiment une tendance grandissante envers la beauté masculine”, remarque Li Jiaqi. “Bien que la plupart de mon public soit féminin, j’ai remarqué que depuis juin dernier, mes abonnés masculins sont de plus en plus nombreux” affirme Li Jiaqi. Désormais, les hommes représentent 20% de son audience. La raison? La demande pour la beauté masculine est énorme.

Cependant d’après Li Jiaqi, il y a un véritable problème : “Le marché chinois ne produit pas assez d’offres dédiées aux hommes pour aller à la rencontre de cette forte demande”.

@Alizila

“Si vous allez dans un centre commercial, vous trouverez seulement des marques de maquillage pour femme et aucune spécialisée dans le maquillage pour homme” dit Li Jiaqi. C’est pour cela que la majorité des Millennials achètent en ligne des marques japonaises, sud-coréennes ou françaises. Le marché des cosmétiques pour homme est en pleine émergence et le conseil que donne Li Jiaqi aux marques de beauté est de ne pas rater cette opportunité.

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter