Les chiffres des douanes chinoises sur le e-commerce en 2017

Qui de mieux placé que les douanes pour collecter et compiler les données logistiques du e-commerce ? A priori personne, nous avons donc choisi cet angle nouveau pour vous communiquer les 5 chiffres à retenir du e-commerce Chinois en 2017.

Nous avons profité de la “First Global Cross-Border E-commerce Conference” (首届世界海关跨境电商大会), co-organisée à Beijing par le WCO (World Customs Organization) et les douanes chinoises.

Elle a eu lieu les 9 et 10 février dernier avec de nombreux décideurs politiques, experts légaux, agences gouvernementales, opérateurs e-commerce (Jack Ma était présent) et investisseurs chinois… Tous ces acteurs se sont réunis afin de faire le bilan de 2017 mais aussi pour échanger sur les sujets brulants du E-commerce, la croissance du cross-border et les nouvelles réalités du commerce.

Notre consultant présent sur place a pu analyser les statistiques communiquées par Guo Li, le directeur adjoint des douanes chinoises pour l’année 2017. Voici les 5 grandes données qu’il faut retenir pour l’année passée :

– En 2017 le volume total du cross-border e-commerce (import et export) a dépassé 11 milliards d’euros (90,2 milliards de Yuan). Soit une croissance de 80,6% par rapport de 2016.
– L’import a compté pour 7 milliards d’euros (56,59 milliards de Yuan) avec 120% de croissance alors que l’export a cru de 41,3% à 4 milliards d’euros (33,65 milliards de Yuan).
– En 2017 toujours en cross-border, on a compté 660 millions de colis déclarés au départ ou à destination de la Chine. Un chiffre impressionnant quand on sait qu’un grand nombre de colis ne sont pas déclarés aux douanes et donc ne sont jamais comptabilisés.
– Les douanes ont collectées en 2017, 800 millions d’euros de taxes sur les colis déclarés (6,6 milliards de Yuan) et comptent 44 000 sociétés de cross-border e-commerce enregistrées.
– A l’occasion du 11.11 (Double Eleven anciennement Single Day) les douanes ont enregistrées plus de 16 millions de colis envoyés/reçus.

On voit à travers la croissance de l’import (+120% déclaré en 2017 !!) que les consommateurs Chinois demandent toujours plus de biens étrangers. C’est en partie du à l’explosion de la classe moyenne et au boom des millenials qui sont à la recherche de produits unique et premium. Cette lame de fond est une énorme opportunité pour les marques Françaises de démontrer leur savoir faire et exporter leurs produits de qualités.

C’est d’ailleurs l’une des missions que nous nous sommes fixé en créant Paris2Beijing : aider les acteurs européens et plus particulièrement les Français à s’exporter en Chine et mettre leurs produits à portée de main des consommateurs Chinois. 2018 sera l’année des marque françaises en Chine c’est certain ! 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*