5 marketplaces chinoises dont vous n’avez jamais entendu parler

Les géants tels que Tmall ou JD.com dominent l’ e-commerce en Chine avec presque 80% de part du marché. Mais hormis ces deux leaders, il existe d’autres plateformes e-commerce que les marques peuvent exploiter en Chine.

La République Populaire de Chine est le premier marché mondial e-commerce. De nos jours, plus de 40% de la totalité des transactions en ligne se passent en Chine. Une décennie plus tôt, les transactions e-commerce de la Chine comptaient pour seulement 1% parmi le reste du monde. L’e-commerce chinois est bien plus qu’un simple moyen qui garantit de faire des bonnes affaires au quotidien pour les consommateurs. Il est un conducteur essentiel dans le développement économique et social alimentant les changements transformationnels à travers le pays.

Les géants locaux de la Tech comme le Groupe Alibaba, Tencent et JD dominent depuis le début l’écosystème e-commerce, et principalement en Chine continentale. Désormais, ces entreprises se développent aussi à l’étranger.

Alors à part ces gros acteurs, y a t-il d’autres plateformes e-commerce exploitables par les marques internationales en Chine? Voici les 5 marketplaces en pleine croissance dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler.

Pinduoduo – 拼多多 : Le premier acteur du social-commerce chinois

Pinduoduo est l’application mobile e-commerce qui a connu le développement le plus rapide dans l’histoire de la Chine. L’application a pris la deuxième place du classement des applications shopping les plus utilisées, juste derrière Taobao. Sa force? Le nombre de consommateurs venant des villes de niveau inférieur et de milieu rural : Pinduoduo atteint un taux de pénétration de 21,38% dans les villes de 3ème rang et 35,34% dans les villes de 4ème rang.

La startup basée à Shanghai a réussi à devenir une Licorne en seulement 21 mois, atteignant une valeur brute de marché de 1,5 milliard de dollars, beaucoup plus rapide que ses anciens camarades tels que JD.com et Taobao. La croissance explosive de Pinduoduo est essentiellement due à deux facteurs. Le premier facteur est le nombre important de fonds reçus, tels que ceux venant de Tencent et IDG, qui ont injecté un investissement de 110 millions de dollars en 2016. Le deuxième facteur est la capacité de l’application à s’implémenter dans les plus petites villes.

L’application fonctionne légèrement différemment des autres marketplaces, elle permet en effet aux utilisateurs de participer à des achats groupés. Plus qu’une simple application mobile de shopping, c’est en réalité une application “social e-commerce” qui utilise un modèle “d’achat de groupe” et s’appuie sur le partage via les réseaux sociaux chinois, plus spécifiquement Wechat avec le mini-program de Pinduoduo.

Secoo - 寺库 : La plateforme e-commerce spécialisée dans le luxe

Malgré les inquiétudes concernant le ralentissement de l’économie chinoise, les consommateurs aisés du pays continuent d’augmenter leurs dépenses en produits de luxe, sur le marché domestique mais aussi à l’étranger. Et l’e-commerce vient d’autant plus renforcer cette tendance.

Parmi les marketplaces, Secoo est un des leader du marché du luxe. Fondé en 2008, Secoo (寺库) est l’un des plus grands sites multi-marques de luxe en B2C. Il fonctionne actuellement en partenariat avec Tencent afin d’optimiser les données de leur 3 millions de clients inscrits.

Secoo est spécialisé dans les vêtements et accessoires de luxe de grandes marques pour hommes et femmes, incluant Burberry, Miu Miu, Hermès, Rolex, Longines et Bulgari. De plus, pour satisfaire le besoin grandissant des consommateurs Chinois d’atteindre un style de vie haut de gamme, la marketplace propose à la vente des voitures de marques tels que Bentley et Porsche, ainsi que des yachts et jets privés.

La popularité de Secoo est partiellement due au fait que la plateforme offre des méthodes de paiement efficace auprès des consommateurs chinois, tel que le portefeuille Wechat (WeChat pay).

Mia.com - 蜜芽 : Une des marketplaces leaders en e-commerce cross-border pour les produits importés Maternité & Bébé

Mia.com – 蜜芽 – anciennement miyabaobei.com – est une marketplace fondée par Liu Nan en 2011, et ayant son siège social à Pékin. C’était à l’origine une boutique sur Taobao mais qui a quitté la plateforme en février 2014 pour se développer dans son propre domaine. Liu Nan a réussi à s’imposer dans un secteur dominé par les géants chinois comme Alibaba et JD.com, en s’adressant à un marché de niche particulier, celui des nouveaux parents.

Vêtements de maternité, lait en poudre pour bébé, couches, Mia.com founit aux parents tout ce dont ils ont besoin, des produits de bébés aux jouets.

En ouvrant cette niche des produits importés pour bébés, la marketplace chinoise a très rapidement atteint le statut de Licorne avec une valeur d’1 milliard de dollars en moins de 4 ans. Selon les chiffres du site officiel, 1300 marques coopérent avec Mia.com et les utilisateurs dépassent les 30 millions. Sur la plateforme, 70% des produits sont importés de pays étrangers. En 2016, Mia.com se classait parmi les premières marketplaces cross-border sur la catégorie de produits Bébé.

Kaola.com - 考拉网 : La plus grande marketplace B2C e-commerce cross-border de produits importés en Chine

Lancée en 2015, NetEase’s Kaola est la plus grande marketplace e-commerce cross-border de produits importés au détail en Chine, avec une part de marché de 26% en 2018. NetEase’s Kaola est actuellement en collaboration avec plus de 5.000 marques de 80 pays différents proposant vêtements, produits de maternité et soins bébé, appareils ménagers, soins hygiéniques, santé et bien d’autres catégories de produits.

Le business model de Kaola.com permet l’achat direct auprès des marques, ou bien de passer par le biais de marchands tiers présents sur la plateforme. En 2016, la marketplace se classait première marketplace cross-border de produits importés. L’avantage concurrentiel de Kaola réside dans son modèle unique qui établit de fortes relations avec les marques internationales. La marketplace achète en effet directement leur produit, contournant les intermédiaires et les distributeurs locaux pour réduire ses coûts, un gros avantage pour le consommateur final.

De plus, Kaola fournit une solution unique aux marchands étrangers pour leur permettre d’entrer plus facilement en Chine : soutien marketing et logistique.

Juanpi.com - 卷皮网 : La marketplace spécialiste des produits discounts

Lancée en 2012 à Wuhan, Juanpi.com – 卷皮网 est la première marketplace qui se concentre sur la vente de produits en réduction en Chine. Par son unique modèle de discount, Juanpi.com est devenu l’une des plus grandes marketplaces non cotées en Chine. Entre 2016 et 2017, le nombre d’utilisateurs de la plateforme a dépassé les 100 millions et 80% sont des femmes. Sur Juanpi.com, le prix réduit est la raison principale qui attire les consommateurs, avec un prix moyen aux alentours de 100 yuan et 50% des produits provenants de petites et moyennes marques.

En 2015, Juanpi atteint une valeur marchande brute de plusieurs milliards de yuan et une base de clients d’environ 100 million grâce à l’application mobile (80% du trafic) et le site internet.

En avril 2016, Juanpi a finalisé le financement de sa série C avec un investissement total de 600 millions de yuan de la part de Tiantu Capital, CMB International et  Zhejiang Jinkong.

Source : Article original par Cifnews 雨果网 : le premier média Chinois spécialisé en e-commerce cross-border, fondé en 2013 à Xiamen, Chine. Cifnews est le réseau principal de contenu et organisateur d’événements du secteur en Chine, grâce au CCEE – Cifnews Cross-border E-commerce Exhibition. La mission de Cifnews est d’offrir de l’information, formation en ligne et services aux entreprises qui souhaitent vendre en ligne depuis et vers la Chine, en partageant des informations de qualité sur l’évolution du e-commerce cross-border, de la fintech et du nouveau Made in China. Le siège se situe  à Xiamen, avec des bureaux à Shenzhen, Hong Kong, Séoul (Corée) et à Padoue (Italie), où notre Global team est basée.

Suivez Cifnews sur Facebook & Linkedin, @cifnews sur Instagram, @cifnewsglobal sur Twitter